Le Bridge Tank à la COP21

L’équipe du Bridge Tank a participé à une série d’événements pendant la COP21, dont une réunion au Sénat français avec la ministre marocaine de l’environnement Hakima el Haite, qui portait sur la position des pays en développement, ainsi qu’à la “COP des solutions”. De plus, est parue une étude que nous avons réalisée pour l’Institut national de la propriété intellectuelle français et que nous avons lancée au Cercle Interallié . Ces événements ont eu lieu entre le 30 novembre et le 12 décembre 2015. Pour la première fois dans l’histoire des Conférences des Parties (COP), simultanément à la ratification des Accords de Paris et aux négociations climat, un forum de solutions a été ouvert aux entreprises, influenceurs, chercheurs et think tanks.

Joël Ruet, président du Bridge Tank et Guillaume Henry, membre du conseil d’orientation du Bridge Tank ont présenté leur rapport pour l’Institut National de la Propriété Intellectuelle (INPI). Ce rapport propose des pistes pour accélérer le transfert des technologies vertes et du savoir-faire des grandes multinationales vers les pays du Sud. Aussi, Le Bridge Tank a présenté les résultats de son travail avec l’Institut de la mobilité durable de la Fondation Renault. Des pistes pour une agriculture résiliente au Brésil et en Afrique de l’Ouest, notamment la capture du carbone par les sols ont été présentées. Par ailleurs, ce sujet a fait l’objet d’une thèse que le Bridge Tank a co-réalisée avec l’EHESS et l’Ecole des Ponts. Ce sujet revêt une importance particulière pour le président français François Hollande, ainsi que pour le porte-parole du gouvernement français et ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll.

D’autres sujets de discussion ont été abordés tels que le développement de la mobilité électrique et l’accélération du verdissement des mix énergétiques de grands pays comme la Chine.

Thème : Overlay par Kaira.
Copyright 2020 - The Bridge Tank