Tanger – La MedCOP, vers la construction d’un programme environnemental méditerranéen

Capture d’écran 2016-07-27 à 15.39.14

Le Bridge Tank est intervenu à la Conférence MedCOP Climat à Tanger au Maroc les 18 et 19 juillet, dans le cadre de la préparation de la COP 22 qui aura lieu novembre à Marrakech. Organisée par le Conseil régional de la région Tanger-Tétouan-El Hoceima, il s’agit de la 2ème conférence des parties des pays riverains de la Méditerranée sur les changements climatiques. Joël Ruet et Sophia Semlali du Bridge Tank ont assisté à cet événement.

La MedCop réunissait 2000 décideurs, experts et acteurs de la vie économique et associative des pays méditerranéens. L’occasion pour eux de contribuer à l’élaboration d’un programme environnemental méditerranéen, impliquant autorités locales, entreprises, associations et société civile.

Plusieurs personnalités de renoms étaient ainsi présentes : Monsieur Saïd Mouline, directeur de l’Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique (ADEREE) et chargé des Partenariats Public-Privé pour la COP22, Miriam Bensaleh Chaqroun, président de la Confédération Générale des Entrepreneurs Marocains (CGEM), Fathallah Sijilmassi, secrétaire générale de l’Union pour la Méditerranée et Madame Hakima El Haité, championne internationale du climat et Ministre déléguée à l’Environnement au Maroc.

Joel Ruet, président du Bridge Tank, est intervenu dans un panel sur le thème « Innovation et start-up – Solutions COP 22» aux cotés de Amine Homman, Directeur Général chez Cofely Maroc et Abdelaziz Benjouad, vice-président de l’Université International de Rabat.

Il a insisté sur l’importance d’allier à la fois une approche top-down et bottom-up pour développer l’innovation : « Il faut que la régulation puisse créer un cadre propice au développement de la R&D et des solutions innovantes d’une part, et au déploiement d’écosystèmes locaux favorisant la créativité d’autre part ». Il a également insisté sur l’importance de promouvoir des solutions de résilience au niveau des territoires, qui doivent être considérés comme des relais de croissance et a rappelé le rôle leader du Maroc dans l’innovation Sud-Sud.

Marrakech – Les énergies renouvelables, outils de développement du continent africain ?

<p class="p1"><span class="s1">La ville de Marrakech au Maroc accueillait le premier Forum Africain des Energies Renouvelables les 15 et 16 juillet de