Décryptages Émergents N°2 Spécial COP

COP21 in Paris

À l’heure où les initiatives proviennent désormais largement des Sud, dans toutes les thématiques y compris la mobilisation pour le climat et la COP 21, The Bridge Tank vous propose ici son Décryptage Émergent  «Spéciale COP» qui analyse ces initiatives et les visions de celles et ceux qui les portent. Téléchargez le document ici.

À l’enthousiasme de départ –la COP21 est « déjà un succès » se réjouit la délégation marocaine et les organisateurs pensent possible que chaque jour amène un progrès- le Premier Ministre de l’Inde vient de souffler le froid en rappelant dans le Financial Times que le « monde riche doit prendre une plus grande responsabilité quant au changement climatique » . « La justice demande que les réductions de carbone ne doivent pas limiter les nations pauvres dans leur croissance ». Soyons sérieux, plus personne de réaliste ne l’envisage. Alors pourquoi sur-jouer le retour à Copenhague 2009 et à ses blocages ? Le collectif mondial n’aurait-il pas perçu depuis la voie d’une croissance verte ? Pas compris que ce sont justement les pays émergents croissant le plus vite qui sont les porteurs de changement du mix énergétique ? Tout le monde est pourtant venu à Paris avec cette conscience claire, cette idée nouvelle qu’il est en effet de l’intérêt commun d’avancer là où c’est le plus efficace. Alors pourquoi antagoniser ? Effet tactique de négociateur ? Ou risque réel de nouveau blocage. Arrêtons-nous sur le point clé et le plus dangereux pour les négociations : si peu comprennent les « réductions de carbone », le concept de « justice » invoqué par M. Modi prétend parler à chacun, qui tel le reçoit à sa manière…

Téléchargez notre Décryptage Émergent