La Fabrique des Idées

 

The Bridge Tank porte la thèse intellectuelle, sociale, économique et culturelle de la rediversification du monde. À l’inverse de l’homogénéisation, les cultures, sociétés, industries et économies du monde choisissent de manière sélective parmi les modèles de la globalisation, mais surtout innovent sur la base de leurs trajectoires, tissent de nouveaux liens, expriment de manière audible leur identité moderne.

Cette rediversification est ainsi assortie d’une réinvention des tissus économiques, sociaux et environnementaux aux niveaux local, national, régional et mondial. Elle est nourrie à mesure que leurs moyens en capitaux économiques, sociaux et naturels se développent ou se mettent en valeur.

Le Bridge Tank déploie une question centrale : les manières dont cette nouvelle mondialisation va au-delà de la somme des parties et porte en elle les germes d’un monde nouveau.

Dans ce monde où les  quatre capitaux réels – technique, naturel, humain et social – se recomposent rapidement, le financement de l’économie se reconnecte à eux grâce à de nouveaux outils. Le croisement de ces cinq formes du capital structure nos axes d’entrées problématiques.


 

Des Capitalismes non-alignés

Le Bridge Tank décrypte et caractérise les modes d’insertion des Émergents –territoires et entreprises- dans l’économie mondiale.

La Finance reconnectée

Le Bridge Tank propose des idées innovantes tant pour la finance publique mondiale, que pour une finance de projets innovante.

Nature et Capital

Le Bridge Tank enquête sur les technologies et savoirs des changements de modèles agricoles au Sud.

Les Elites émergentes

Les élites émergentes proposent –parfois imposent- des « modèles » innovants . Le Bridge Tank met au jour et analyse ces nouveaux modèles de réseaux.